Guide pratique Visites de brasseries

California dreamin’ (1/2)

Je me suis levée un matin peu après avoir quitté un job qui ne me plaisait pas en me disant « tiens, si je réalisais enfin mon rêve et que je partais en Californie ?« . On était vers le 5 juin. Le 25, je décollais pour San Francisco.

Bien sûr, j’avais préparé une belle liste de brasseries à visiter. Et, bien sûr, je n’ai pas réussi à en faire la moitié. MAIS ! J’en ai pris plein la tronche quand même, et cet article est un retour surtout en images mais aussi en quelques mots sur ce magnifique périple.

Alors je préviens tout de suite : c’est pas la peine de me dire « kwaaa, mais t’es même pas allée voir cette brasserie ? et celle-là ? mais pourquoi t’es allée les voir eux ? » car 1. ça va me gonfler 2. je n’y suis plus donc c’est trop tard donc ça sert à rien et 3. je n’ai pas fait QUE visiter des brasseries tous les jours j’ai aussi fait des trucs de touristes (genre de la rando à cheval à Hollywood).

Et pour vous inciter à lire l’article jusqu’au bout, j’ai mis des photos très peu flatteuses de ma face.

SAN FRANCISCO

IMG_20180626_174746_594

On pose nos valises après 11 petites heures de vol, et on fonce au City beer store pour se remettre de nos émotions. Ma toute première bière bue sur le territoire californien a été la Sukahop de Track 7 (Sacramento). Hazy, juicy IPA qui te donne l’impression de manger du houblon, exactement ce qu’il me fallait pour faire face au jetlag. J’ai également bu quelques gorgées de All hops on deck de Moonraker (Auburn, CA), double IPA houblonnée au Mosaic, Citra, Simcoe and Centennial. L’amour sous les tropiques.

rhdr
City Beer store, San Francisco

Le shop/bar est agréable, plutôt grand, avec un grand comptoir en bois brut. D’immenses frigos sur la gauche pour les bouteilles sur place ou à emporter, aux tarifs plutôt similaires à ceux qu’on trouve en France. Il y avait quelques bières belges dans la sélection, mais ce sont majoritairement, sans surprise, des bières américaines qu’on trouve sur les étagères. A la pression, ce sont (si mes souvenirs sont bons) 15 différentes bières, dont les styles varient, mais majoritairement craft ; beaucoup d’IPAs et ses variantes, 2-3 sours, 1-2 stouts. On se sent bien ici, l’ambiance est simple, sans chichi, les clients sont curieux, posent des questions, et surtout y’a du monde.

Entre mille autres choses, nous sommes aussi allés faire un tour à l’emblématique Zeitgeist ; bondé, ambiance une fois de plus très détente et un peu plus rock. La tap list est assez énorme avec des bières classées par style ; je me demande comment ils arrivent à faire tourner assez rapidement leurs fûts (certes l’affluence est au rendez-vous, mais quand même). Mais les bières que nous commandons sont fraîches (dans les 2 sens, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas l’air d’avoir été brassées 8 mois plus tôt). On arrive sur l’immense terrasse ornée de parasols Pilsner Urquell, on se trouve une petite place sur un coin de table.

rhdr

rhdr

J’avais le choix, mais je prends une Hazy little thing de Sierra Nevada, leur NEIPA. Je tenais quand même à goûter une de leurs bières dans ce pays. C’est propre et bien foutu mais je ne tombe pas à la renverse. Et comme j’ai l’habitude de boire dans les verres des autres quand il s’agit de bière, je bois un peu de Daisy Cutter pale ale de Half Acre, et j’avoue avoir été un peu déçue. Ma foi, on retrouve bien le petit côté agrumes du houblon et les malts toastés, c’est équilibré, mais ça ne me fait pas sautiller sur mon siège (oui car c’est ce que je fais quand je goûte une bière qui me plait vraiment). Je m’attendais à quelque chose de plus frappant, avec plus d’identité.

L’un des derniers spots visités à SF (nous n’y avons passé que 3 jours, et ça passe très très vite 3 jours) a été la taproom d’une chouette brasserie, Cellarmaker. On galère à trouver des places assises dans ce lieu aussi fréquenté, mais là-bas j’arrive à ne pas m’en plaindre. Parce que je suis en Californie et que je suis épatée de voir autant de monde dans des taprooms. Réflexe de Française, j’imagine. Un peu naïf.

1I5A8831
La photo n’est pas de moi hélas, j’ai oublié d’en prendre. Elle vient d’ici

Le choix est compliqué, tout est beau, tout a l’air bon, même la serveuse a l’air sympa. On aperçoit les cuves de brassage au fond du bar, par le biais d’une petite porte vitrée. On choisit une Dollar dollar bill (double IPA) et la Mo’ Galaxy (IPA au Mosaic & Galaxy et levures west coast). Alors je vous vois venir ; mais vous ne buvez que des putains d’IPA tout le temps. Oui. Voilà. Quand j’irai en Irlande je ne boirai que des stouts, promis. Donc la double IPA est bien sticky, bien trouble, et tout de même bien équilibrée et structurée. Là, je commence à sautiller sur place. Cellarmaker brewing co., c’est ce que je m’imaginais de la Californie un peu. Je suis comblée.

Pour en terminer avec SF ; je n’ai même pas pu voir correctement le Golden Gate à cause du brouillard, on a contourné Alcatraz en bateau mais les prochaines visites disponibles n’étaient qu’à partir du mois d’août, on a mangé comme des affamés dans chacun des restos (sauf le matin, le matin c’est bol de granola bio), on a bu du vin de la Napa, marché beaucoup, visité des musées, et grimpé cette fameuse rue affreuse (communément appelée Lombard street) où j’ai cru perdre mes jambes/mes poumons/ma dignité.

Il y a eu aussi une petite escale à Sausalito (d’où le bateau), où le brouillard s’estompe un peu, et qui ressemble à une ville à taille un peu plus humaine, joli port, et joli bar à bières (malgré une sélection peu convaincante) avec une terrasse au bord de l’eau. Mais les tacos étaient bons malgré tout. J’y ai bu une Animal IPA de Fortpoint (et le bar s’appelait Joinery). Et il y avait un truc qui me dérangeait dans cette bière, avec un nez très levuré et l’aromatique trop peu portée sur le houblon (à mon goût). Et une finale trop sucrée.

IMG_20180627_144911
« Vous avez beau temps à San Francisco ? » Nous :

City beer store – 1168 Folsom street, San Francisco, CA 94103
Zeitgeist – 199 Valencia street, San Francisco
Joinery – 300 Turner street, Sausalito, CA 94965
Cellarmaker brewing company – 1150 Howard street, San Francisco

cof
Petit détour par le Yosemite, avec une All day IPA

LOS ANGELES

cof
Venice beach ❤

Los Angeles putain ! J’suis comme une gamine. On passe la première soirée, évidemment, sur Venice beach. Tous les bars proposent de la bière craft, à côté d’autres trucs moins intéressants (genre la bière industrielle quoi). C’est facile, ici, de boire quelque chose de bon, un peu partout. Les plus courantes sont bien sûr Sierra Nevada, Stone, Lagunitas (je sais, ce n’est plus craft mais j’aime bien quand même). Mais même dans le bar le plus touristique de Venice beach, on trouve une petite hazy IPA des familles (dont j’ai bien sûr oublié de noter le nom).

dav

3 nouveaux jours à Los Angeles seulement, mais on en a vu, des trucs.

En planifiant nos journées là-bas, on a jeté un oeil aux Airbnb expériences. Pour celles ou ceux qui ne connaissent pas, il ne s’agit pas de louer un logement/une chambre chez l’habitant, mais simplement de faire une activité proposée par un(e) local(e). On réserve alors une session homebrewing chez Joe, brasseur amateur depuis apparemment un bon bout de temps. Pour 70 euros par personne, il propose de venir chez lui, de brasser ensemble une petite binouze, de manger, et de visiter une brasserie locale. Ca nous convient bien.

Et quelle journée. Joe m’écrit en me demandant si l’on peut venir un peu plus tôt que prévu, car il a réussi à avoir une visite guidée chez Beachwood Brewing, avec le maître brasseur himself. Joe a l’air tout excité à l’idée de le rencontrer, car il nous dit que ça fait depuis le mois de janvier qu’il tente de faire une visite avec lui. Pas de soucis, on arrive plus tôt.

10h, on débarque chez Beachwood qui est encore fermée. Nous sommes un petit groupe (nous deux, un couple d’amis de Joe et une jeune femme Chinoise), et nous rencontrons enfin le brasseur (Jin, Jean, Gin ? je ne sais pas l’épeler :/) qui nous emmène dans la brasserie, juste derrière le bar.

cof
Beachwood brewing, Long beach

Il faut savoir déjà que Beachwood Brewing (Long beach, Los Angeles) n’est pas inconnue dans le milieu de la craft américaine. Née en 2011, la brasserie a été nommée « Large brewpub brewer of the year » en 2014 lors du Great American beer festival, puis « Champion brewer » en 2016.

Indépendante, locale (enfin quand on est à Los Angeles quoi), award-winning, elle est connue pour ses West-coast IPAs de qualité, ses stouts et dans l’ensemble pour sa constance dans les brassins. Il y a eu deux expansions majeures du brewpub : d’une part, ils ont acquis un local à Huntington beach (CA), et d’autre part, ils ont ouvert une nouvelle taproom à Long beach : la Blendery. Une taproom dédiée exclusivement à leurs sour beers. Juste derrière cette taproom ? Le chais, réfrigéré et maintenu à température constante avec quelques centaines de barriques et une bonne odeur de bretts quand on rentre dedans.

La visite se termine avec un flight tasting en terrasse. La serveuse nous donne un petit papier, on note les bières qu’on souhaite goûter et elles arrivent dans des galopins, dans le bon ordre de dégustation. Magique.

dav

rhdr

On a entre autres goûté la Street 3, block 2, American pale ale au Simcoe. Hop-forward, amertume franche. La Coconudder était pour moi difficile à boire même si très bien réalisée (je déteste la… noix de coco). Texture onctueuse, pas trop alcoolisée, dense. Mais beaucoup, beaucoup trop de coco pour moi.

Je pourrais rentrer un peu plus dans les détails encore concernant Beachwood, mais ça serait vraiment long. Alors n’hésitez pas à poser des questions plutôt.

Dans un second article, je parlerai de la session de brassage chez Joe, des quelques brasseries qu’on a visitées à LA, et surtout, du trip à San Diego qui fourmille de brasseries craft !

 

Plus concentrée à sourire bêtement sur les photos qu’à écouter un brasseur parler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s